euglosinne
22 / 05 / 2013

Les abeilles et le Musée d’Histoire naturelle de New York

Il y a deux semaines, je suis allé au Musée d’histoire naturelle de New York pour visiter les collections d’abeilles et vérifier l’identification de deux nouvelles espèces d’abeilles européennes introduites ici en Amérique. Je me garde de vous dévoiler leur identité, je préfère garder la surprise lorsque l’article sera publié.

Quel spectacle muséologique m’attendait lorsque je suis entré dans cette bâtisse construite juste en face de Central Park. Des immenses couloirs avec des centaines de cabinets contenant chacun d’eux leurs lots de trésors. Une vraie incursion dans le monde des taxonomistes, et quel monde! Dans les salles de bureaux, des piles de documents couvrent votre champ de vision laissant juste assez de place pour circuler.

En haut, là où se trouvent les collections d’abeilles, d’immenses allées de cabinets sont installées sur des rails. Cette technologie n’était pas inconnue pour moi, mais pour la première fois, j’avais la chance de travailler avec une collection gigantesque et internationale.

Je vous laisse regarder le vidéo :

salon_des_insectes
14 / 05 / 2013

Le salon des insectes de Montréal

Une belle sortie en famille cette automne, pensez à venir au salon des insectes de Montréal!

À chaque année, le salon des insectes de Montréal permet de rassembler les passionnés d’insectes au même endroit. C’est un événement qu’aucun entomologiste amateur ne veut manquer puisque non seulement les plus beaux insectes du monde s’y retrouvent, mais il s’agit aussi d’une bonne opportunité d’échanger avec des spécialistes du domaine.

Cet événement permet aussi de prendre connaissance de l’immense diversité des insectes dans le monde. Je me rappelle mon premier salon des insectes, j’étais totalement émerveillé par la beauté sans fin qui s’émanait des cadres de collection. Rapidement les yeux sont chargés de couleurs, d’irridescence et de contrastes.

Blog2_AnimInsecte
25 / 04 / 2013

Des insectes célèbres – Les insectes dans les séries télé américaines.

Avez-vous remarqué que les décorateurs dans les séries américaines utilisent souvent des insectes dans les décors?

Écoutez cet article 

Si vous êtes comme moi, vous arrêtez l’épisode d’une série lorsque vous voyez des insectes dans les décors. Si effectivement vous le faites, vous avez surement agacé les personnes ou votre amoureux (se) qui regarde le programme avec vous. Ne vous inquiétez pas, moi je vous comprends.

En tant qu’entomologiste, on se sent flatter de voir que les insectes servent à décorer les arrières plans de nos séries préférées. J’essaie même parfois, cette fois en tant qu’entomologiste obsédé (ou drôle, votre choix) d’identifier les insectes que je vois. Ce n’est pas une tâche facile, d’autant plus qu’il faut une bonne résolution pour y arriver. Vous devez penser que je suis bizarre et j’assume, mais j’aime mieux dire que je suis un passionné.

Donc, pourquoi les décorateurs utilisent-ils les insectes? J’ai analysé la chose et j’ai trouvé quatre utilisations principales des insectes dans les décors : pour créer une ambiance épeurante, pour créer une ambiance scientifique, accentuer un trait de personnalité et féminiser un décor.

Vous rappelez-vous de Gil Grissom dans CSI? Il était dans la police scientifique et un passionné d’entomologie particulièrement l’entomologie légale. Son bureau était rempli de pots avec toutes sortes de bestioles y compris des insectes. Plusieurs cadres à insectes étaient visibles dans son bureau, mais le cadre avec une mygale (figure 1) à l’intérieur était presque toujours dans l’angle de la caméra lors des scènes dans le bureau de l’entomologiste.  Ce cadre inspirait une ambiance scientifique dans la pièce. Il donnait aussi une touche mystérieuse et bizarre au personnage.

Blog2_animinsecte2(2)

Un cadre avec des insectes peut aussi avoir sa place dans un appartement de quelqu’un qui est connu pour ramasser toute sorte de choses. C’est le cas de Ted dans How I met your mother. Ted est un architecte qui a une personnalité complexe et plutôt étrange. Son appartement est rempli de bibelots et d’objets très différents comme un iguane empaillé ou un cadre à insectes devant son ordinateur. Ce type de décor a pour effet de renforcir un trait de personnalité, ce trait étant l’étrangeté du personnage et la démonstration d’une personne aux intérêts multiples.

Figure 2: L'appartement de Ted avec un cadre d'insectes situé devant l'ordinateur.

Figure 2: L’appartement de Ted avec un cadre d’insectes situé devant l’ordinateur.

Parfois, le décorateur va utiliser des cadres à insectes pour féminiser un décor. Dans la série Revenge (Vengeance au Québec), ils ont posé des cadres avec des papillons dans la chambre de Charlotte pour montrer que la pièce appartient bien à une fille. Pour identifier la chambre d’une fille, les décorateurs ont surutilisé le rose et les poupées pour devenir aujourd’hui un cliché. Selon moi, l’utilisation de cadres avec des beaux papillons est une bonne manière d’éviter ce genre de cliché.

Figure 3: La chambre de Charlotte dans la série Revenge (vengeance) avec un cadre à papillon en arrière plan.

Figure 3: La chambre de Charlotte dans la série Revenge (vengeance) avec un cadre à papillon en arrière plan.

Est-ce que vous manquez d’idées pour créer une ambiance épeurante? Mettre des cadres à insectes sur les murs est un bon moyen de créer une telle d’ambiance. C’est ce qu’ils ont fait dans The Big Bang Theory dans l’épisode ou Sheldon, Rajesh, Edward et Leonard découvrent le laboratoire M. Crawly qui est entomologiste. Dans cette scène, M. Crawly n’est pas content puisqu’il se fera bientôt remercier de ses services et que ces quatre étudiants sont là pour explorer un futur bureau où ils pourraient emménager. Décorer avec des insectes ne signifie pas nécessairement poser des beaux cadres à papillons puisque la caméra capture souvent que quelques secondes d’un décor. Toutefois mon œil d’entomologiste a trouvé des anomalies. Si vous jetez un coup d’œil à la figure __, vous apercevrez un cadre avec beaucoup trop de papillons à l’intérieur dont la plupart sont très abimés et dont le plus gros d’entre eux, un Ornithoptera priamus mâle, est séparé en deux.

Figure 4: M.Crawly dans son laboratoire d'entomologie avec des cadres à papillons en arrière plan.

Figure 4: M.Crawly dans son laboratoire d’entomologie avec des cadres à papillons en arrière plan.

Je vais finir cet article sur une blague de Sheldon Cooper envers Rajesh lors de la visite du laboratoire d’entomologie: «Interesting. You’re afraid of insects and women. Ladybugs must render you catatonic»

Apoica flavissima
3 / 03 / 2013

Une piqûre nocturne, par une guêpe nocturne!

Apoica flavissima, une guêpe nocturne, inflige une des piqûres les plus douloureuse du monde animal en plus de donner une fièvre pouvant durer plus d’une semaine.

Écoutez cet article 

Sur le bord d’un sentier, là était l’immense nid de cette espèce nocturne. C’était en pleine saison sèche au Parc Nationnal Veadeiros da Chapadas (Brésil) dans l’habitat sec du Cerrado. Nous marchions en groupe, un groupe formé d’étudiant et de chercheurs. Breno Freitas, un chercheur brésilien travaillant sur la pollinisation des cultures, me prévient que ces guêpes sont très dangereuses. Il prend une photo de loin, moi, je m’approche. J’ai l’espoir de pouvoir capturer un gros plan de ces magnifiques guêpes. Certaines ouvrières s’activent et battent des ailes rapidement, je suis trop proche, je bats en retraite tout en ayant un œil attentif sur le nid. Puis, Favizia de Oliveira, une taxonomiste des abeilles, vient me voir et me dit qu’une seule piqûre de ces guêpes non seulement inflige une douleur atroce mais peux donner une fièvre de plusieurs jours au malheureux qui se fait piquer. Le pire, c’est qu’une fois quelle pique, le venin attire immédiatement les autres. Je venais peut-être d’éviter le cauchemar. Elles  ont piqué ma curiosité, je n’ai pu m’en empêcher.

Le lendemain je décide donc de retourner visiter le nid :

Lisez la suite

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: